Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rock'n roll - 2017, Guillaume Canet

15 février 2017

 
SYNOPSIS : Guillaume Canet, 43 ans, est épanoui dans sa vie, il a tout pour être heureux.. Sur un tournage, une jolie comédienne de 20 ans va le stopper net dans son élan, en lui apprenant qu’il n’est pas très « Rock », qu’il ne l’a d’ailleurs jamais vraiment été, et pour l’achever, qu’il a beaucoup chuté dans la «liste» des acteurs qu’on aimerait bien se taper… Guillaume a compris qu’il y a urgence à tout changer. Et il va aller loin, très loin, sous le regard médusé et impuissant de son entourage.

Après l'échec critique et commercial de Blood Ties en 2013, Guillaume Canet est de retour avec "Rock'n Roll".

Guillaume Canet croyait vraiment qu'il n’allait plus jamais faire de films après Blood Ties. Il en avait pris la décision. Mais au fil du temps, il s'est rendu compte que ça l’avait plus abîmé qu'autre chose.

En refusant la facilité – réaliser la suite des Petits Mouchoirs - le réalisateur avait tout remis à zéro en tournant aux États-Unis... En commençant à écrire, il a arrêté tout de suite parce que c’était colérique, très aigre, et qu’il ne fallait surtout pas se laisser aller à ça. C'est pourquoi Canet décide de faire autre chose de sa vie et de se nourrir différemment en reprenant, par exemple, une carrière pro en équitation.

Cette prise de conscience que sa vie ne dépend pas du cinéma l’a rendu encore plus heureux et libre d’y retourner. D’où certainement le ton de Rock’n’Roll.

Ce projet aigre, c'était une sorte de thriller, c'est pourquoi Guillaume Canet a tout de suite arrêté car il sonnait comme une vengeance, un règlement de comptes. Le film devait s'appeler "Un homme un colère".

Envisagé au départ comme un tout petit long d’une heure trente, filmé caméra à l’épaule, "Rock'n Roll" est devenu beaucoup plus gros.

Le réalisateur avait deux idées en tête dès le départ : réfléchir sur la crise de la quarantaine, le jeunisme, l’angoisse de vieillir à travers le regard d’un homme. Et sur l’égocentrisme, son importance dingue dans le monde contemporain. La volonté de faire un film qui parle de la manière dont les gens se regardent eux-mêmes au lieu de regarder autour. Guillaume pense que ça pouvait être amusant de jouer de sa notoriété pour traiter ce sujet-là. Avec tout ce qu’il s’est pris dans la tronche avec Marion – et encore récemment avec "toutes ces conneries sur Brad Pitt" – "Tant qu’à faire, à notre tour de nous amuser un peu cette fois."

Celui ci ne voulait pas que Rock’n’Roll ne parle que boutique et qu’il ne s’adresse qu’aux gens du cinéma. En parlant de lui, en se servant de son quotidien avec une actrice célèbre, il lui semblait qu'il avait le bon catalyseur pour parler des gens qui se regardent trop.

Et c'est également pour que les gens le connaissent de par ses différentes facettes plutôt qu’ils ne se trompent complètement sur lui.

On l'a évoqué, ce film est l'occasion de rire sur soi et notamment sur les rôles qu'a pu avoir Marion Cotillard.

Guillaume Canet dit à son sujet : "Quand elle s’investit dans un truc, elle ne se pose aucune question. Tu peux tout lui demander, c’est une comédienne unique. Dans le film, il y avait une scène où je lui faisais même une vanne sur sa mort dans The Dark Knight Rises."

Il ose même dire que "si le réalisateur ne choisit pas la bonne prise, comme l’a fait Christopher Nolan, c’est catastrophique pour l’acteur." 

"Et cette scène en est le meilleur exemple. Cette histoire m’a vraiment blessé. Je souffre beaucoup plus que Marion des attaques qu’elle subit. C’est mon côté justicier." confie t-il encore. 

En ce qui concerne le thème général du film, la satire du cinéma et les relations entretenues dans ce milieu sont bien amenées, de très bonnes répliques et auto dérision sur les César. (Je ne pensais pas qu'un César pouvait être aussi utile)

Avec de nombreuses séquences et répliques plutôt osées, le film, dont le twist suggéré dans la bande annonce - fameux "truc" dont il fallait garder le secret jusqu'à sa sortie nationale, 15 février - est attendu et s'avère même être gênant...

Les anecdotes de sa vie privée avec son actrice de femme distillées par ci par là, sont parfois inutiles, alourdissent le sujet ou sont carrément génantes. Comme par exemple lors des scènes de sexe ou sa fameuse cuite... (Hilarante, soit dit en passant)

Cependant, les apparitions de Johnny Halliday, fidèle à lui même, Kev Adams qui remet Guillaume Canet en question et le climax sont ce qui reste du film !

Une parodie de Céline Dion par Marion Cotillard très sympathique. Ou quand elle se prépare à son nouveau rôle pour le prochain film de Xavier Dolan. Mais il n'empêche que la seconde partie du film est grotesque. 

Canet trouvait amusant que l'accent qu'elle fait pourrait avoir un handicap)

Et ces séquences sont les plus réussies. Finalement, c'est elle, la véritable vedette ! 

Guillaume Canet à beaucoup d'auto dérision, mais point trop n'en faut ! 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Renaud

#Cinéphile D. Chazelle, C. Nolan, G. Ritchie // http://www.myfavoritemoviesandmore.com // #OST H. Zimmer, M. Giacchino, D. Pemberton
Voir le profil de Renaud sur le portail Overblog

Commenter cet article