Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baby Boss - 2017, Tom McGrath

 
SYNOPSIS : C'est toujours un choc de voir ses parents rentrer à la maison avec un bébé dans les bras – surtout quand il porte une cravate, qu’il se balade avec un attaché-case et qu’il a la voix d’un quinquagénaire ! 
Si Tim, 7 ans, ne voit pas d’un très bon œil ce «Baby Boss» débarquer chez lui, il découvre qu’il a en réalité affaire à un espion et que lui seul peut l’aider à accomplir sa mission ultra secrète… 


 

AVANT PROPOS

Après avoir lu de nombreux livres, Tom McGrath est tombé sur la bande dessinée de Marla Frazee, "The Boss Baby", auquel il s'est beaucoup identifié grâce à, notamment, sa relation avec son grand frère pendant son enfance. "J’ai pu en faire quelque chose de très personnel. (…) J’étais le plus jeune, j’étais le Baby Boss." Le cinéaste a préféré donner plus de place au grand frère, afin d'en enrichir l'intrigue. Le thème de la rivalité fraternelle est ainsi beaucoup plus développé, grâce au scénariste Michael McCullers. 

Le réalisateur et le chef story-boardeur Ennio Torresan se sont donc inspirés d'anecdotes de leur propre quotidien pour certaines scènes"Tous les lundis, je racontais à Tom des anecdotes sur ce qui se passait chez moi – comme la fois où mes enfants ont failli me tuer pendant le week-end ! – et ainsi on a pu nourrir l’intrigue de nos propres souvenir", s'amuse Torresan.

Pour les scènes dans lequelles Tim rêve sa vie, le chef monteur Jim Ryan a tenu à rendre hommage aux classiques de Steven Spielberg

Baby Boss, c'est les rêves qu'on peut avoir quand on est enfant avant l'arrivée inattendue d'un petit frère. C'est là la vie qu'imaginait Tim, le personnage principal.

On peut facilement faire le lien au fait que certains naissent pour être diriger et d'autres pour diriger. Ainsi, cette phrase citée dans le film "les employés sont ceux qui savent faire, les dirigeants, ceux qui ne savent pas faire" résume bien ce propos.

Là ou le propos est intéressant, c'est de voir comment, avec l'arrivée d'un nouveau membre dans la famille est appréhendée. Ici, il y a d'abord jalousie, puisque Tim, enfant unique, pense que ses parents ne l'aiment plus , étant donné qu'ils s'occupent du nouvel arrivé. 

Avouons-le, on l'a tous ressenti au moins une fois.

Petits et grands pourront à la fois s'émerveiller devant ce joli film d'animation, qui, contrairement à sa bande annonce mal montée, se révèle surprenant.

Un joli film qui plaira beaucoup aux enfants !

 

(PS : le cinéma étant pour beaucoup une expérience, il y avait un enfant de 5 ans environ, à coté de moi, qui, devant les scènes émouvantes, pleurait. C'est là que je me suis rendu compte de la sensibilité de ces derniers, que moi aussi, j'étais sensible à son âge. Mais plus maintenant. Mais ça, on s'en fiche pas mal, n'est ce pas ?)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Renaud

#Cinéphile D. Chazelle, C. Nolan, G. Ritchie // http://www.myfavoritemoviesandmore.com // #OST H. Zimmer, M. Giacchino, D. Pemberton
Voir le profil de Renaud sur le portail Overblog

Commenter cet article