Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Miss Sloane - 2017, John Madden

8 mars 2017

John Madden

Avec Jessica Chastain, Marc Strong, Gugu Mbatha-Raw, Alison Pill ...

 

SYNOPSIS : Elizabeth Sloane est une femme d’influence brillante et sans scrupules qui opère dans les coulisses de Washington. Face au plus grand défi de sa carrière, elle va redoubler de manigances et manipulations pour atteindre une victoire qui pourrait s’avérer éclatante. Mais les méthodes dont elle use pour parvenir à ses fins menacent à la fois sa carrière et ses proches.

D'abord sorti aux États-Unis le 25 novembre dans un nombre de salle limitée avant de sortir le 9 décembre dans tout le pays, Miss Sloane sort enfin chez nous, le 8 mars.
J'attendais ce film depuis que j'avais vu la bande-annonce. Le sujet ainsi que l'actrice principal m’intéressait fortement. Malheureusement, aux États-Unis ce film a été une déception au box-office malgré des critiques globalement positives. Une des raisons peut s'expliquer dans le sujet traité. Dans ce film, Elizabeth Sloane se bat contre le 2e amendement, autorisant le port d'arme pour des civils. Beaucoup ne sont donc pas allé voir le film pour cette raison.

 

C'est cela qui est intéressant dans Miss Sloane. Son traitement du sujet nous permet, à nous français, qui sommes étranger à ce droit qui peut paraître absurde, l'ampleur du débat sur cet amendement aux Etats-Unis. Et ce n'est pas le seul point positif.
On entre également dans le monde du lobby où Elizabeth Sloane semble régner en maître. Elle a pour rôle de recruter des électeurs pour un projet de loi lorsqu'un sénateur fait appel à elle, par exemple. Le film nous fait facilement comprendre le système de vote américain.
Miss Sloane nous ouvre les portes sur un monde de corruption, de chantage et où les sentiments n'ont pas intérêts à être pris en compte.

Miss Sloane - 2017, John Madden

Jessica Chastain brille dans son rôle de Elizabeth Sloane. Elle dirige et contrôle tout, ne dévoile ses cartes qu'au moment opportun. Bref, Miss Sloane est une reine de la manipulation et est réputé pour ça. Entouré de son équipe qui l'aide dans ses missions, on comprend rapidement qui le film met en valeur et ce n'est sûrement pas les personnages secondaires qui y ont le droit.
C'est tout a fait compréhensible. Quand on prend une série comme Scandal avec la leader et son équipe, les personnages ont le temps d'être développé. Ici, il faut, en deux heures, développer une intrigue crédible, rendre le personnage de Jessica Chastain autant attachant que immoral. On comprend donc mieux pourquoi les autres membres de la distribution manquent cruellement de développement.

L'intrigue, parlons-en justement. En deux heures, le rythme ne faiblit que rarement. Les seuls moments de répit sont là pour mieux nous réinvestir dans ce qui suit. Le film est très bavard et il faut rester attentif à chaque dialogue. L'ayant vu en VOSTFR, l'exercice s'avère encore plus difficile. Mais cela est tellement jouissif de voir Jessica Chastain rayonner par ses dialogues finement ciselés. 
S'il y a bien un point fort dans le film ce n'est sans aucun doute Elizabeth Sloane. Elle porte à elle seule le film sur ses épaules et ce n'est pas pour rien qu'elle lui donne son nom.
C'est est une femme qui ne vit que pour son travail. Le reste lui importe peu, que ce soit ses collègues, sa vie sentimentale, ses amis. Tous passe au second plan. Elle accomplit des actes illégaux ou qui peuvent mettre en danger ses collègues mais elle s'en moque si le but final est atteint.

 

En conclusion, Miss Sloane, merveilleusement interprété par Jessica Chastain, nous emporte avec elle dans ce monde impitoyable du lobbying et le fait parfaitement. Le film pèche cependant par ses personnages secondaires et certaines longueurs mais reste un thriller de bonne facture.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Renaud

#Cinéphile D. Chazelle, C. Nolan, G. Ritchie // http://www.myfavoritemoviesandmore.com // #OST H. Zimmer, M. Giacchino, D. Pemberton
Voir le profil de Renaud sur le portail Overblog

Commenter cet article