Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PILOT #FEUD Bette et Joan pour une querelle au proportions bibliques

Mars 2017, FX

De Ryan Murphy

Avec :

- Jessica Lange

- Susan Sarandon

- Judy Davis

- Jackie Hoffman

- Alfred Molina

- Stanley Tucci

- Alison Wright

 

Synopsis :

Série anthologique qui présente les affrontements épiques célèbres.

Avec cette nouveauté datant du 5 mars, Ryan Murphy nous propose une autre de ses anthologies dont seul lui a le secret. Après American Horror Story et American Crime Story, c'est au tour de FEUD de nous raconter son histoire en une saison de 8 épisodes. A noter que la série est déjà renouvelée pour une deuxième salve de dix épisodes cette fois qui se centrera sur le prince Charles et sa première épouse, Diana.

Comme pour toutes les séries de Ryan Murphy, le teasing s'est fait à l'aide de plusieurs et courts spots TV. Ces derniers nous introduisaient donc une des querelles d'artistes qui aura fait couler de l'encre à l'époque. Mais FEUD va plus loin que ça.

La série commence d'abord par nous introduire le personnage de Olivia de Havilland, joué par Catherine Zeta-Jones. Cette actrice remplacera Joan Crawford lors de sa deuxième collaboration avec Bette Davis dans Chut... Chut, chère Charlotte pour problème de santé. C'est grâce à un reportage sur les actrices Bette Davis et Joan Crawford que la série nous introduit à "a feud of biblical proportions" d'après les propres mots de l'interviewée.

C'est là que l'on voit la vraie portée de la série. FEUD nous parle du mysogisme et de la "péremption" d'une actrice. Dans le monde d'Hollywood, quand il vieillit, un acteur devient beau, quand elle vieillit, une actrice devient moche. Joan elle-même le dit.

Dans ce monde impitoyable, Joan Crawford tente de percer à nouveau et cherche le rôle qui pourra la mettre sur le devant de la scène. Elle le trouve dans un livre nommé What ever happened to Baby Jane ? et décide de prendre pour co-star l'ancienement renommé Bette Davis. Chacune admire l'autre mais aucune des deux ne peuvent s'entendre.

Bette Davis et Joan Crawford dans "Qu'est-il arrivé à Baby Jane ?"

Bette Davis et Joan Crawford dans "Qu'est-il arrivé à Baby Jane ?"

Susan Sarandon en Bette Davis et Jessica Lange en Joan Crawford

Susan Sarandon en Bette Davis et Jessica Lange en Joan Crawford

Ryan Murphy profite donc de cette querelle légendaire, pour nous dépeindre le Hollywood dans son âge d'or mais qui ne laisse aucune chance aux actrices âgées. Cela se voit notamment lorsque Robert Aldrich cherche désespérément un producteur. Personne ne veut de son projet à cause des deux têtes d'affiches. Une réalité encore vraie aujourd'hui.

On nous montre également deux actrices, célibataires, qui boivent et qui fument alors que la norme de l'époque voudrait tout le contraire. Ce sont deux femmes qui vivent mal leur vieillesse tant le monde qui les entoure répugne cela. C'est pour cette raison que le sujet est également à propos du dépassement de soi. Chacune des deux actrices ne veut en aucun cas être seulement défini par leur âge ce qui explique leur association improbable. Elles ont toujours fait passer leur carrière avant leur vie privée et en cela ce sont des femmes en avance sur le temps.

Difficile alors de préférer l'un des deux personnages tant Jessica Lange et Susan Sarandon nous montre autant leur côté garce que humain. Chacune ne cherche au fond que la reconnaissance de l'autre et du public. C'est ainsi qu'elles justifient leurs querelles incessantes dont ce pilot n'a donné qu'un bref aperçu alléchant.

 

C'est également un plaisir de revoir Jessica Lange à l'écran après son départ de American Horor Story. Elle n'a rien perdu de son talent et cela fait du bien de la voir dans un rôle différent de ceux qu'elle interprétait dans la précédente série, assez similaire. Susan Sarandon, que je ne connaissais pas fait également un travail remarquable et ce duo d'actrices autant en vrai que dans la série promet.

Quand aux seconds rôles, ils ne bénéficient pas pour l'instant d'un réel développement en dehors de leurs rapports avec les deux stars, mais ce n'est que le pilot.

 

En conclusion, FEUD prend le prétexte de la querelle pour nous dépeindre un univers impitoyable où ses deux actrices sur la pente descendante tentant de se relever, quand elles ne sont pas occupées à se disputer.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Renaud

#Cinéphile D. Chazelle, C. Nolan, G. Ritchie // http://www.myfavoritemoviesandmore.com // #OST H. Zimmer, M. Giacchino, D. Pemberton
Voir le profil de Renaud sur le portail Overblog

Commenter cet article