Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
My Favorite Movies And More

The Lost City of Z - 2017, James Gray

15 mars 2017

De James Gray

Avec : Charlie Hunnam, Robert Pattinson, Sienna Miller, Tom Holland.

 

SYNOPSIS : L’histoire vraie de Percival Harrison Fawcett, un des plus grands explorateurs du XXe siècle.
Percy Fawcett est un colonel britannique reconnu et un mari aimant. En 1906, alors qu’il s’apprête à devenir père, la Société géographique royale d'Angleterre lui propose de partir en Amazonie afin de cartographier les frontières entre le Brésil et la Bolivie. Sur place, l’homme se prend de passion pour l’exploration et découvre des traces de ce qu’il pense être une cité perdue très ancienne. De retour en Angleterre, Fawcett n’a de cesse de penser à cette mystérieuse civilisation, tiraillé entre son amour pour sa famille et sa soif d’exploration et de gloire…

SPOILERS INDIQUÉS EN FIN D'ARTICLE

 

Avec The Lost City of Z, James Gray (The Immigrant ...) signe son film le plus cher, avec un budget de 30 millions de dollars. Et cela se voit.

Même si ce budget peut paraître dérisoire face aux blockbusters, cette contrainte n'arrête pas James Gray qui privilégie une approche intimiste de ses personnages à une aventure spectaculaire.

Dans ce film, nombreux sont les plans resserrés dans cette jungle belle et dangereuse et rare sont les scènes de pure action. Mais le film nous emporte facilement dans son aventure auprès de l'explorateur Percy Fawcett.

Pour cette mission de cartographie de la Bolivie et de son fleuve, en pleine Amazonie, l'explorateur emporte avec lui Henry Costin jouée par Robert Pattinson.

Les acteurs sont tous bien interprétés, avec une mention spéciale pour Pattinson qui, je trouve, donne à son personnage un petit plus que je ne saurais décrire mais qui le rend plus qu'appréciable.

En sachant et en imaginant que Brad Pitt, finalement producteur, et Benedict Cumberbatch, finalement dans Doctor Strange, aurait put endosser le rôle on peut saluer le jeu de Hunnam que j'ai trouvé très charismatique. Il nous fait vivre le personnage devant nos yeux et le rend complexe et attachant.

D'un côté tiraillé par son obsession pour la cité perdue de Z et de l'autre par son rôle de père et membre de la Royal Geography Society, Fawcett ne trouve finalement sa place que dans ses explorations.

Cela se ressent d'ailleurs dans le film. Les scènes les plus marquantes se trouvent en Amazonie et l'on ne retiendra de l'Angleterre que les scènes que l'explorateur partage avec sa femme, magnifique Sienna Miller, et son fils Jack, joué par Tom Holland. Sa femme est justement l’héroïne cachée du film, celle qui aura élevée trois enfants seule et cela pendant plusieurs années. C'est elle, qui à chaque retour de Percy devra lui dire au revoir à nouveau.

The Lost City of Z - 2017, James Gray

The Lost City of Z nous dépeint une société guindée et qui ne peux accepter l'existence de la cité de Z pour laquelle Fawcett se bat et surtout qu'une civilisation plus intelligente qu'eux ai put exister. Ni chez lui en Angleterre, ni chez lui en Amazonie, l'explorateur n'a cesse de faire des allers et retours entre ces deux points. Avide de découverte et de reconnaissance, le héros néglige sa famille pour partir à l'aventure pendant plusieurs années.

Le film utilise de nombreuses ellipses pour nous montrer son personnages dans ses trois explorations de la dense forêt amazonienne. Il y découvrent un peuple sous estimé par les Européens et les considère donc comme ses égaux, voir même supérieurs à lui.

C'est cette foi en sa cité perdue et les peuples de l'Amazonie qui le ramèneront dans cette forêt tropicale, déterminé à prouver son existence. L'exploration de ces contrés inconnue agit comme un voyage iniatique pour Percy Fawcett. Chacun de ses retours l'on forgés mais également endurcis dans sa foi quasi mystique envers la cité perdue de Z.

 

SPOILERS

Cette foi le perdra lors de son dernier voyage dont il ne reviendra jamais. Son fils et lui, capturé par un peuple d'Amazonie, pensent vivre leur derniers instants. Mais n'est-ce pas juste leurs derniers instants en tant qu'homme du monde moderne ? Peut-être rejoignent-ils enfin un peuple auquel ils sentiront une appartenance.

La dernière scène de Percy Fawcett et son fils Jack est peut-être à interpréter comme un voyage initiatique vers lequel ce peuple d’Amazonie les guident. Avant de les plonger dans un lac d'eau, telle une purification de ce qui est maintenant leur ancienne vie. Grâce au jeu de Charlie Hunnam tout au long du film, nous refusons également d'imaginer le pire pour lui et c'est là la réussite du film qui nous laisse avec leur destin incertain.

La scène finale est consacrée à Nina Facwett. Elle reçoit a boussole de son mari, indiquant qu'il a découvert Z mais compte sans doute y rester pour ce qui a été l'obsession de sa vie, avant que, elle aussi, ne s'enfonce dans une jungle amazonienne.

FIN SPOILERS

 

En conclusion, The Lost City of Z nous introduit à son héros, Percy Facwett, obsédé par sa cité perdue, tel un voyage initiatique dans une Amazonie belle et dangereuse. Empli de tolérance et d'humilité, le film n'oublie pas ses personnages secondaires, eux aussi ayant leur doutes et leurs obsessions.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article