Corporate - 2016, Nicolas Silhol

 
SYNOPSIS : Emilie Tesson-Hansen est une jeune et brillante responsable des Ressources Humaines, une « killeuse ». Suite à un drame dans son entreprise, une enquête est ouverte. Elle se retrouve en première ligne. Elle doit faire face à la pression de l’inspectrice du travail, mais aussi à sa hiérarchie qui menace de se retourner contre elle. Emilie est bien décidée à sauver sa peau. Jusqu’où restera-t-elle corporate ?
 

Avec CorporateNicolas Silhol réalise son premier long métrage. Son premier court métrage qui était centré sur une séance de jeu de rôles dans une entreprise de pompes funèbres, parlait déjà du monde du travail. 

C'est avec la série de suicides chez France Télécom que Nicolas Silhol a découvert qu'une sorte de système de "management par la terreur" pouvait détruire des vies et des individus. Il avance : "Le cynisme du PDG de France Télécom, déclarant qu’il fallait mettre un terme à cette "mode du suicide", m’avait particulièrement choqué. Comme si c’était ceux qui souffrent qui étaient responsables..." Edifiant. 

Le personnage d’Emilie joué par Céline Sallette a été inspiré par le témoignage d’une vraie manageuse. Cette dernière a raconté au cinéaste à quel point elle mettait la pression à des salariés dans la perspective très claire de les pousser dehors. "Après, elle m’a simplement dit : « Ça ne passera plus par moi. ».

J’ai trouvé cette formule très forte et très courageuse. C’est l’affirmation d’une rupture personnelle avec le système", se souvient Silhol.

Côté mise en scène, Nicolas Silhol voulait que le monde de l'entreprise soit représenté avec beaucoup de cadres tranchants qui découpent les personnages et les emprisonnent dans ces espaces vitrés cloisonnés. "L’idée était de jouer aussi sur les points de vue, que l’on sente les regards qui pèsent sur Emilie, notamment dans la première partie où l’on est immergé dans ses perceptions un peu paranoïaques, dans une tension permanente", précise-t-il. 

 

A travers cette fiction, bien que les méthodes de management utilisées soient bien réelles, le réalisateur a souhaité dénoncer celles ci.

A commencer par la scène d'introduction. Sans dévoiler quoique ce soit, je peux juste dire que celle ci ouvre ce que va être toute l'intrigue du film.

Avec ce stage de cohésion en montagne pour découvrir le plan 2016 de l'entreprise - dirigée par Stéphane Froncart (Lambert Wilson) - dans laquelle Emilie Tesson-Hansen (Céline Salette) est intégrée en tant que responsable des ressources humaines, Le réalisateur nous présente les personnages de façon succinte et nous permet de comprendre rapidement son point de vue sur le management. 

Un peu plus loin dans l'intrigue, la responsable des ressources humaines, avec le talent de la comédienne Céline Salette (magistrale dans le rôle), prend petit à petit ses aises dans l'entreprise aux cotés Stéphane Froncart. En duo avec l'inspectrice (Marie Borrel), elle va devoir se battre pour rester le plus humaine possible...

 

Avec Corporate, Nicolas Silhol a souhaité montrer les limites du management. Il l'a fait avec brio. Et sa direction d'acteurs, notamment sur celle de Céline Salette rend le long métrage criant de vérité et réaliste de par son point de vue. Lambert Wilson est convaincant en chef d'entreprise.

 

P.S. : Le film n'étant plus à l'affiche, vous aurez l'occasion de le (re)découvrir en Blu-ray/DVD d'ici 3 mois... 

Grayscale © 2014 -  Hébergé par Overblog