Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Okja - 2017, Bong Joon-Ho

 
28 juin 2017 Seulement sur Netflix
De Bong
 
SynopsisPendant dix années idylliques, la jeune Mija s'est occupée sans relâche d'Okja, un énorme animal au grand cœur, auquel elle a tenu compagnie au beau milieu des montagnes de Corée du Sud. Mais la situation évolue quand une multinationale familiale capture Okja et transporte l'animal jusqu'à New York où Lucy Mirando, la directrice narcissique et égocentrique de l'entreprise, a de grands projets pour le cher ami de la jeune fille. 

Préambule

C’est en voyant un étrange animal dans la rue à Séoul que Bong Joon Ho a eu l’idée d’en faire un film. "Il était énorme mais il semblait timide et introverti. Il avait une tête adorable." C’était le début d’Okja. Le cinéaste ajoute : "Ce n’est que quand je préparais le film Snowpiercer que j’ai eu l’idée d’un scénario. J’ai commencé à dessiner une petite fille et un animal étrange."

Le nom Okja est une invention du réalisateur qui a puisé son inspiration dans sa culture : c’est une combinaison entre un nom très ancien issu du Kanji japonais et un surnom commun utilisé durant la période coloniale coréenne.
 
Pour créer Okja, le réalisateur à fait appel à Hee Chul Jang (qui a croqué le monstre de The Host) pour étendre sur une feuille blanche l’idée qu’il avait en tête Et Erik-Jan De Boer, Oscar des meilleurs effets visuels pour l'Odyssée de Pi s’est chargé du projet.
Okja et Mija

Critique

Malgré la polémique entourant le dernier né du bestiaire de Bong Joon-Ho, production Netflix sélectionnée à Cannes cette année, cela n’est finalement qu’une question de distribution, tant Okja a tout pour être un grand film de cinéma et il est dommage de se priver d’une vision sur grand écran d’un film à la photographie, la mise en scène aussi soignées.

Je découvre le cinéma de ce cinéaste et cela me donne envie de visionner ses autres long métrages. Surtout Snowpiercer et The Host. 

Se présentant comme un long métrage "mignon" à travers la relation qu'entretient Mija avec Okja, le dernier film de Bong Joon Ho va plus loin que ça.

Dans Okja, Le message est clair : Bong Joon Ho exprime ici son dégout d'une société de consommation rongée par l'ultra communication et la déconnexion complète de l'homme et de la nature. Le tout servi par une histoire déchirante, menée tambour battant qui rappelle par certains aspects E.T. La scène de l'abattoir et ses conditions n'est pas sans rappeler une certaine période de la seconde guerre mondiale. 

La vraie force du film repose dans sa mise en scène, tellement elle met en avant, par ses jeux de lumière, la beauté de la Corée, filmée avec grâce et douceur, sublimée par des scènes d'action ébouriffantes. Enfin, les personnages sont tous d'une grande profondeur, excepté le personnage de Jake Gyllenhal, très comique néanmoins.

 

Conclusion 

Un film poignant, des personnages attachants, des acteurs talentueux, un excellent scénario... Okja a toutes les composantes pour adresser un véritable message politique, ce qui nous incite à tirer plusieurs leçons.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Renaud

#Cinéphile D. Chazelle, C. Nolan, G. Ritchie // http://www.myfavoritemoviesandmore.com // #OST H. Zimmer, M. Giacchino, D. Pemberton
Voir le profil de Renaud sur le portail Overblog

Commenter cet article